Cette réalisation vidéo aborde les situations de handicap sous l’angle de l’insertion au travail. L’objectif principal du film est de sensibiliser et d’informer sur le handicap en entreprise.

L’objectif secondaire est de donner de la visibilité à la « mission handicap » du Conseil Général des Yvelines qui emploie 211 personnes handicapées.

Face caméra, des agents handicapés du Département se mettent en scène avec leurs outils de travail, leurs modes de compensation de leur handicap … et une bonne dose de vitalité.

Les approches ludiques conviennent (bien) à des sujets « sérieux »

C’est le ton humoristique de cette réalisation vidéo qui capte notre attention et nous rend attentif à leur propos. Le handicap n’est pas réduit à une difficulté dont on parle avec un ton sérieux voire « pesant ».

L’approche de cette réalisation vidéo bouscule les préjugés sur l’incapacité des personnes handicapés à travailler efficacement. Elle en en donne une image positive. Leurs paroles et leurs attitudes provoquent un « déclic » chez les valides, peu confrontés au handicap dans leur travail. C’est le grand mérite de ce film qui nous interpelle.

Car les appréhensions, la gêne, et les à-priori sont très vivaces dans les entreprises, notamment du côté des salariés. Et si l’image du fauteuil roulant reste  emblématique du handicap, elle est très éloignée de la réalité de sa diversité. Les entreprises ont donc un travail de sensibilisation à faire.

D’autant que les personnes souffrant d’un handicap n’ont pas tous besoin d’un aménagement « lourd » de leur poste de travail. Le dialogue avec leurs collègues suffit parfois à mettre en place des solutions spécifiques qui compensent leurs difficultés.

Mis à part ces aménagements, les personnes en situation de handicap demandent à être traités comme n’importe quel autre collaborateur. La difficulté pour l’entreprise est de trouver le ton juste pour le faire comprendre à ses salariés ; il s’agit d’adaptations spécifiques, pas de maternage et encore moins de pitié.

La communication sur le handicap devrait nous montrer … le handicap

Beaucoup d’entreprises attendent que les pouvoirs publics fassent ce travail d’évangélisation. Il est vrai que le handicap nous touche à la fois dans nos représentations personnelles et collectives. Pour les entreprises (et leurs collaborateurs) cela reste un sujet délicat et elles préfèrent généralement ne pas « heurter » leurs salariés.

Les réalisations vidéo sur le handicap en entreprise restent principalement tournées vers l’externe pour essayer de renforcer l’image « d’acteur responsable » de l’entreprise. Mais c’est, le plus souvent,  une communication « lisse », réduite à une information chiffrée sur l’engagement de l’entreprise et à des déclarations d’intentions. Ce type de réalisation vidéo uniformisée devient vite lassante et de peu d’efficacité.

Est-ce bien judicieux de s’en contenter alors que l’entreprise a un rôle « responsable » à jouer pour apporter une information juste sur le handicap et pour partager des retours d’expériences spécifiques au contexte de ses métiers et de ses équipes.

Une réalisation vidéo qui montre comment le handicap et le travail sont compatibles dans votre entreprise a plus de chance de toucher durablement vos audiences. Cette démarche crée un climat de confiance plus propice pour certains « valides » à dévoiler leurs propres difficultés (maladies, faiblesses, dépendances, …). Pour trouver le ton juste et les bons arguments, une enquête préalable sur le terrain me parait indispensable.

En France, on recense 330 000 salariés handicapés en entreprises privées et 187 000 dans le secteur public.

La morale de l’histoire : « C’est plus facile de travailler avec une personne qui n’entend pas bien qu’avec une personne qui ne vous écoute pas ! »

Autres articles autour du sujet de la communication sur le handicap en entreprise :

Ce film, réalisé par l’agence Angie, a obtenu un prix au festival du Fimbacte et un prix spécial à celui du Top Com 2013

Si ce contenu vous a plu, partagez-le (Google +, Twitter, Facebook) ! Cela m’encouragera à poursuivre le partage cette veille.

+ Philippe Sauty

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.