La communication corporate rejoint de plus en plus la communication commerciale.

La réalisation des vidéos d’entreprise s’inspire maintenant de l’approche publicitaire, comme le montre ce clip vidéo.

Electrabel est un fournisseur d’électricité et de gaz, filiale de GDF-SUEZ. A l’occasion de la publication de son rapport d’activité, l’entreprise communique pour valoriser son engagement écologique vers le Grand Public.

Un exercice incontournable pour un producteur d’énergie qui a, de facto, une responsabilité environnementale particulière.

Les informations véhiculés dans les clips vidéo sont extraites du rapport annuel. Elles sont présentées de façon séduisante et synthétique à un public qui n’aurait jamais lu le rapport annuel.

4 sujets ont été mis en avant : la production éolienne d’électricité, la production de bois de chauffage, la réduction des émissions de CO2 et la recherche autour de l’énergie.

Mettre de la légèreté dans la réalisation vidéo d’entreprise est payant !

Pour capter l’attention et émerger dans le flux d’informations sur les mêmes sujets, l’approche ludique et les formats courts (30 secondes) ont été privilégiés.

L’utilisation de métaphores visuelles pour illustrer un propos informatif est très efficace.

On s’amuse à suivre ce mélange d’images vidéo d’époques et de styles différents, soutenu par une bande-son accrocheuse. Le ton est frais, moderne et drôle.

Mais cette approche éditoriale « trop simple, trop belle » est-elle suffisamment crédible quand, par exemple, la réduction des émissions de CO2 passe sous silence la question des déchets nucléaires ? J’en doute quand on veut adopter une posture de responsabilité.

Une bonne réalisation vidéo d’entreprise n’est pas virale sans un dispositif de diffusion

Ces clips vidéo ont été mis en ligne en septembre 2012 sur FaceBook et YouTube.

La mise en forme ludique facilite les commentaires et les partages (10 à 28 000 vues sur YouTube par clip en 2 mois et demi). La visibilité et l’impact de ces messages ludiques sont bien meilleurs que ceux des vidéos d’entreprises dont la réalisation est traditionnelle (reportage journalistique).

Mais la réalisation d’une très bonne vidéo d’entreprise ne suffit pas à garantir sa viralité. C’est moins de la moitié du chemin pour réussir sa diffusion on-line. Il faut y ajouter des couches de partage, de référencement, de « gestion des feed-backs », de contextualisation, d’incitations … C’est ce dispositif on-line d’accompagnement qui permettra de multiplier les points de contacts et d’amplifier vraiment la visibilité de vos vidéos d’entreprise.

Une production vidéo d’entreprise de la Sté belge DoubleDouble.

Les autres films au programme de cette campagne de communication institutionnelle :

 

+ Philippe Sauty

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.