Ce web documentaire corporate (fin 2011) , intitulé « Côté fenêtre, côté couloir », associe une fiction filmée et documentaire, pour un même trajet mais avec 2 points de vue en parallèle.

D’un côté, vous suivez l’histoire d’une rencontre amoureuse dans un train et, de l’autre,vous découvrez les coulisses du fonctionnement des trains.

L’ enjeu de communication est important dans un contexte de nombreuses critiques sur les retards des trains. La SNCF souhaite donner de la visibilité à tous les services (et aux hommes) qui sous-tendent la bonne marche des voyages en train et dont le Grand Public n’a pas toujours conscience.

Le web documentaire corporate est un bon format pour raconter des histoires interactives. Il offre plusieurs parcours et permet de juxtaposer l’attention des personnels de la compagnie à la tranquillité des voyageurs. Cela concerne la sécurité et le confort quotidien de 15 000 trains , 24H sur 24 et 7 jours sur 7.

Ce moyen ludique de présenter des contenus Corporate exploite les spécificités du media web. En racontant une histoire et en nous proposant de suivre des personnages, ce web documentaire nous fait vivre une expérience nouvelle.

L’internaute a le choix de visionner les 2 films en même temps (durée 15 mn) ou non, d’avancer dans l’histoire et d’accéder à un bonus vidéo qui prolonge les informations sur le fonctionnement de la SNCF. Ce web documentaire est en français et en anglais, il répond aux critères d’accessibilité et il existe dans une version en html5.

Pour que cela marche, il faut bien sûr que les acteurs soient très naturels (c’est le cas), ce qui suppose des moyens financiers pour l’équipe de tournage, l’écriture des dialogues, le casting, …

Un plan de communication à accompagné son lancement sur les plateformes d’échanges vidéo. Une connection est proposée vers la plateforme débats et opinions de la SNCF qui espère recueillir de nombreux commentaires.

Une réalisation de l’agence plurimedia Upian.

Si vous avez apprécié cet article, alors recommandez-le (Google +, Twitter, …). Cela m’encouragera à poursuivre cette veille.

+ Philippe Sauty

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.