Ce film d’entreprise a pour objectif de sensibiliser les employés du groupe Vale sur l’importance de la sécurité dans la vie avec cette question : « Comment vous sentiriez-vous si un être cher ne rentrait pas à la maison ? »

Le groupe Vale est le deuxième plus grand groupe minier au monde. Une activité à risques.

La production de ce film était destiné un événement – la journée de réflexion sur la sécurité – qui a impliqué plus de 10.000 professionnels, dans 36 pays. Ils ont arrêté de travailler une heure pour réfléchir sur ce sujet. L’impact et les retours furent très importants. La production de ce film de sensibilisation , qui touche le cœur des gens, a servi à lancer la discussion. Elle a été animée par des responsables de la sécurité.

Les objectifs de cet événement de sensibilisation à la sécurité

Le but principal de cette journée de sensibilisation est que chacun accorde plus d’attention à la sécurité.

L’autre objectif de cette action est de susciter des discussions sérieuses entre les employés sur leurs comportements quotidiens sur le terrain. Les discussions ont porté sur le fait que la santé et la sécurité passent avant la production et que sa sécurité est aussi … celle des autres.

En matière de sécurité au travail, l’implication des employés est indispensable pour lutter contre la routine, les petites prises de risques quotidiennes et la pression du rendement.

Si un premier niveau consiste à intégrer les consignes, un second à veiller à sa propre sécurité, un troisième serait de comprendre que sa sécurité passe par celle des autres !

La réalisation de ce film sur la sécurité allie le fond et la forme

L’utilisation du noir et blanc, d’un bel éclairage et d’un fond dépouillé laisse toute la place à l’émotion et à l’humanité de ces témoignages. Ce sont des personnes (extérieures à l’entreprise) qui nous racontent leur histoire et la perte d’un de leur proche lors d’un accident. L’accident est le point commun à ces récits. Des témoignages croisés dont les paroles vont crescendo nous bouleverser. J’aime la pertinence de l’utilisation d’un cadre pour matérialiser la perte de l’autre.

Est-il nécessaire de rappeler que l’émotion est la plus grande force de l’outil vidéo ?

La réalisation de ce film est de Daniel Dixo Lieff pour la société de production brésilienne Conspiração Filmes.

 

Si vous avez apprécié cet article, alors recommandez-le (Google +, Twitter, …). Cela m’encouragera à poursuivre cette veille.

+ Philippe Sauty

Autres articles autour de la réalisation de film sécurité :

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.