La Casa Centinela est un important producteur mexicain de tequila. C’est une entreprise familiale.

Une sorte de documentaire fait son retour dans la production des films institutionnels, comme l’illustre cet exemple. Un film corporate qui s’appuie sur une histoire centenaire, des valeurs simples et traditionnelles.

Ce film institutionnel ne se contente pas de nous montrer les coulisses de la production de l’entreprise. Il leurs donne du sens en nous racontant une histoire. Celle d’une saga familiale, d’une harmonie avec la nature et de racines ancrées dans la tradition. Un appel à nos émotions pour mieux capter notre attention.

Cette mise en perspective nostalgique nous procure le goût d’une sorte de sérénité à laquelle nous aspirons de plus en plus. Prendre le temps est devenu un luxe !

L’authentique, la simplicité des gestes et le travail bien fait, donnent de la vérité à l’entreprise et donc à la marque. Tout cela nous inspire l’idée d’une harmonie qui se perpétue jusque dans nos verres !

Un film institutionnel dont la réalisation est créative et soignée

Le rythme tranquille de cette production institutionnelle colle bien à celui de l’élaboration de la boisson. Les détails des séquences vidéo ont été soignés : le travail sur la couleur des images, la bande-son et la variété des procédés (dessin, animation, photo, vidéo).

J’apprécie beaucoup les idées visuelles créatives pour passer d’une époque à l’autre, d’un lieu à l’autre.

La variété et ces surprises dans la réalisation nous invitent à embarquer dans cette histoire et nous font oublier la longueur du film (près de 9 minutes !).

Cette production vidéo est portée par l’acteur et la voix de ce narrateur que l’on retrouve en « fil rouge » pour faire le lien entre les différents lieux et pour dynamiser le film.

L’équipe de production du film a été constituée par 15 intervenants.

Ce film institutionnel a été réalisé par Iván López-Barba pour la production mexicaine BRAHMA FILMS.

 

Si vous avez apprécié cet article, alors recommandez-le (Google +, Twitter, …). Cela m’encouragera à poursuivre cette veille.

+ Philippe Sauty

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.